Recherche

 

Présent en Catalogne, à travers notamment les « Negres Tempestes », ou en Bretagne, avec la Coordination Bretagne Indépendante et Libertaire (CBIL), l'anarcho-indépendantisme prétend faire le lien entre anarchisme et lutte de libération nationale.

 

 

Il est de coutume de dire qu'il en est du mouvement anarchiste comme des autres mouvements politiques: il en existe presque autant de variantes que d'individus qui la composent. Nombre d'entre eux ne sont pourtant pas bien intéressants, car souvent farfelus, bien trop éloignés des grands principes anarchistes, et portés par quelques théoriciens esseulés. L'anarcho-indépendantisme, bien que confidentiel, ne fait certainement pas partie de ceux-ci et mérite que nous y consacrions un article.

Le mouvement indépendantiste, parfois dit « de libération nationale », est lui aussi soumis à une certaine diversité. Défendu par des organisations d'extrême droite,...

Pour la période estivale de l'année 2011, les militants et les militantes de la Coordination des Groupes Anarchistes publient un numéro 87 de leur journal un peu plus conséquent qu'à l'accoutumée en proposant 24 pages d'infos et d'analyses libertaires au lieu de 16.

Inévitablement, 7 pages seront consacrées à l'environnement. De la folie nucléaire qui s'est une nouvelle fois illustrée à Fukushima à l'enthousiasme industriel aveugle pour les hydrocarbures de schiste, deux articles retraceront les liens entre la consommation démesurée d'énergie et la logique de croissance des profits à l'infini qui caractérise le capitalisme, cet horizon que certains et certaines, de gauche comme de droite, qualifient de « système le moins pire » alors qu'il est en train de détruire notre planète à une vitesse exponentielle !

La triste actualité de la région lyonnaise qui fait face depuis quelques années à un fascisme de rue qui s'attaque bien évidemment en priorité à...

 

« Nous ne possédons pas encore l'imagination, les analogies, les mots ou les expériences pour qualifier la catastrophe de Tchernobyl »1 Pourtant, l'inévitable, le prévisible se produit, comme pour souligner l'orgueil assassin d'hommes assoiffés de puissance et d'argent. Fukushima 2011 vient supplanter Tchernobyl 1986. Communiqué de TEPCO du 14 Mai 2011 : Réacteur n°1, enveloppe inox 304L fissurée et cuve percée suite à l’effondrement et à la fusion des barres de combustible, très importantes fuites hautement radioactives, refroidissement impossible, eau à moins 5 mètres, le cœur du réacteur est maintenant exposé à l’air, le devenir est problématique et incertain aussi pour les réacteurs n°2, 3 et 4, le calendrier du plan de stabilisation est totalement remis en cause, créations de sarcophages d'...

 

L'énergie est pour notre société un sujet sensible : pour les exploiteurs cela peut relever du secret industriel ou d'État, chez les exploité-e-s le sujet mobilise beaucoup d'émotion. La critique est vite perçue comme un étrange désir de régression ou d'obscurantisme.

La méga-machine capitaliste planétaire suintait et carburait jusqu'à récemment aux énergies fossiles les plus pures. Grâce à elles, elle étendait son hégémonie et maintenait les techniques qui nous apportent à la fois confort matériel et aliénation.

Mais l'extraction devient difficile, les ressources – pas seulement le pétrole – se raréfient... alors que nos techniques capitalistes-marchandes en réclament de plus en plus.

Des techniques d'extraction, qui par le passé s'avéraient trop chères vis-à-vis de leur prix de transformation, sont à présent intéressantes pour les États et les...

 

La crise économique et sociale actuelle a suscité un certains nombre de résistances populaires qui inquiètent la bourgeoisie.

La période récente se traduit par une montée en puissance du nationalisme, entretenue notamment par le pouvoir politique bourgeois via ses relais médiatiques et idéologiques. Si ce nationalisme irrigue la quasi totalité des courants politiques, depuis la gauche coloniale jusqu'à l'extrême droite, les courants fascistes sont le fer de lance de sa diffusion en milieu populaire, au moyen d'une rhétorique «sociale » pseudo-anticapitaliste.

Dans une période de crise d'adaptation capitaliste, le fascisme est l'ultime recours de la bourgeoisie pour briser toute  résistance des classes populaires, mais aussi pour « mettre de l'ordre » en son sein. Tant que son pouvoir n'est pas remis en cause, la bourgeoisie a intérêt à préserver le...

 

Jours après jours, notre rencontre avec la technoscience1 est de plus en plus effroyable. A peine le scandale du Médiator oublié des journaux télé, celui-ci faisait place à la catastrophe nucléaire japonaise. Les produits technologiques nous entourent. Nous vivons parmi eux mais personne ne nous a jamais un jour demandé notre consentement à leurs intrusions dans nos vies. Et pour demain, les technocrates Verts2 de Lille Métropole, comme hier ceux de Paris ou de Rennes, nous promettent un futur aux couleurs de la RFID.

 

RFID, police totale3

 

« Lille (Big Brother) XXL ne pucera pas...

Pour le logement comme pour le reste, en l’absence de contrôle, c’est la loi du marché qui commande. Aujourd’hui, la hausse énorme des prix de l’immobilier (augmentation de 50 % des loyers entre 2005 et 2010) démontre encore une fois que pour le logement comme pour le boulot, ce marché n’existe que pour enrichir une minorité. Résultat en 2011, d'après les chiffres de la fondation Abbé Pierre : 685 000 sans abri, 3,6 millions de mal logé-es, 30 à 40 mort-es du froid par an, et des hommes politiques qui veillent scrupuleusement à défendre les intérêts des propriétaires…

L’arnaque du droit au logement opposable

Après des années de dégradation des conditions d’accès au logement, la loi du 5 mars 2007 dite du « Droit Au Logement Opposable » (DALO) était censée représenter l’arme ultime pour combattre le mal-logement. C’était sans compter...

 

Depuis quelques semaines, à l’occasion des élections régionales et municipales, un mouvement de contestation spectaculaire dit « mouvement du 15-M » (15 mai) se développe en Espagne : celles et ceux qui se trouvent dans l’impossibilité de trouver leur place dans la société expriment leur raz le bol en occupant les places de la plupart des villes et en y prenant la parole. Sans toit, sans boulot, sans le sou, sans droit, sans futur, sans illusions sur les capacités du système à répondre à leurs aspirations. Elles et ils dénoncent la corruption, les politiciens et une démocratie bidon.

Les « indigné-es » de toutes les « Plaza del sol » du monde ont raison de prendre la parole et de débattre de leur avenir.


Logique de profit, logique de mort

...

 

Mieux que les soldes, ou le troc, à la ''Ressourcerie'' tout est entièrement gratuit, tout est à tous.

 

La « Ressourcerie » est un lieu créé par l’association la SEVE, où toute personne peut apporter des objets (meubles, vaisselle, appareils ménagers, vêtements, jouets, outillage, livres …) dont elle ne se sert plus mais qui peuvent encore être utilisés. Les objets déposés doivent être en état car ils ne sont ni réparés, ni nettoyés. Cependant, certains objets, notamment parmi l’électroménager ou les meubles, peuvent nécessiter de petites réparations qui sont alors indiquées, et à charge alors à l’acquéreur de les effectuer. Cette expérience n'a nécessité aucun moyen financier au départ, seulement la bonne volonté de quelques bénévoles. L’association a trouvé un local pour entreposer les...

 

Les révolutions arabes

Les événements, révoltes et/ou révolutions qui ont agité (et qui agitent) les pays du sud de la Méditerranée, du Proche et du Moyen Orient ont à coup sûr deux choses en commun : la référence commune à la religion du Qoran ainsi que la nature des régimes en place, pour l’essentiel des régimes autoritaires au Pouvoir depuis très longtemps.

En dehors de ces aspects, ces révoltes ont répondu à des contingences spécifiques.

 

Le détonateur

C'est en Tunisie, pays qui possédait une longue tradition de lutte syndicale (avec l’UGTT) et qui avait, sous le...