Seine St-Denis
13 févr. 2010

Interview des camarades de la la CGT Philips EGP Dreux le 11 janvier 2010 en trois parties réalisée par un camarade de la CGA est disponible ici :

http://www.dailymotion.com/user/autogestion2010

17 janv. 2012
tract_18_janvier.png

Le capitalisme n'en est plus à une contradiction près

  • Pour survivre, nous devons vendre notre force de travail.... à l'heure où le chômage augmente et risque d'exploser.
  • Les loyers, les prix des aliments, de l'essence, de l'électricité, du gaz... Tout augmente, sauf les salaires.
  • A Saint-Denis, des gens travaillent dans le bâtiment, le nettoyage ou dans la surveillance. Ils/Elles construisent, entretiennent ou gardent des immeubles dont certains restent vides pendant des années pour les besoins de la spéculation immobilière. Après le boulot, ils/elles ne rentrent pas... mais dorment dehors parce qu'ils/elles ont été expulsé-e-s de chez elles/eux, en plein hiver.

Voilà une infime partie de la réalité que nous connaissons toutes et tous.

La crise? Quelle crise ?

Le capitalisme est un système dédié à l'enrichissement d'une minorité sur le travail de la majorité de la population. La crise que nous connaissons n'est que l'...

26 mai 2011

La loi CESEDA de 2006 réduisait les conditions d'obtention de la nationalité à un contrat de travail et ne concevait l'immigration que comme une main d'oeuvre corvéable à la merci des patrons. Le 12 octobre 2010 le projet de loi Besson a été votée à l'Assemblée Nationale : allongement de la durée de rétention, extension des zones d'attente, bannissement du territoire pour les expulsé-e-s, etc. Autant dire que
l'arsenal répressif contre les immigré-e-s ne fait que se renforcer année après année ...


Et pourtant, nous avons vu naître dans le même temps un mouvement de sans-papiers déterminés à conquérir des droits légitimes :
accès à la protection sociale, liberté de vivre en famille et de travailler avec les mêmes droits que tout le monde. C'est par la grève et soutenu dans
cette démarches par des syndicats que ce mouvement s'est exprimé. Nous pouvons faire aujourd'hui un bilan positif de cette action de
masse qui a vu la régularisation de milliers de...

11 mars 2011
femnoiretblancb.jpg

 La violence et l’oppression des femmes n’ont ni frontières ni nations. Violences masculines (conjugales et familiales), femmes assassinées, viols, harcèlement sexuel, prostitution, répartition des tâches inégales, font partis de la condition des femmes de tous les pays. En France 1 femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint, au Pakistan chaque jours six femmes sont assassinées par un membre masculin de leur entourage. Une femme sur dix subira des violences sexuelles dans sa vie en France…

Cependant, loin des préjugés sexistes, les femmes prennent part activement aux mouvements de révoltes au Maghreb et au Moyen-Orient. Nous, anarchistes, soutenons les femmes algériennes, tunisiennes, libyennes, égyptiennes, afghanes et partout dans le monde qui se soulèvent pour leur émancipation et la justice sociale.

A...

8 juin 2010

Une fois de plus L'Etat israélien frappe fort en prenant d'assaut des bateaux chargés d'aide humanitaire destinés aux palestiniens. 9 morts viennent s’ajouter au bilan déjà lourd de la politique menée par les terroristes au commande de l'Etat d'Israël. Nous devons nous faire entendre pour que la lumière soit faite sur cet assaut meurtrier et que le prochain bateau venu d'Irlande avec 1 200 tonnes de matériel médical, de fournitures scolaires et de ciment arrive sans encombre.

Il faut faire cesser ces violences coloniales au plus vite, les humiliations quotidiennes, les expropriations, la stratégie d'isolement de la population palestinienne et son enfermement dans une immense prison à ciel ouvert. Il faut arrêter l'asphyxie quotidienne de tout une population punie collectivement au nom d'une prétendue "lutte contre le terrorisme". Nous soutenons haut et fort la lutte des Palestiniens pour leur dignité d'êtres humains, pour la liberté de circulation et d'installation, contre...

9 juin 2008

Non aux marchands de sommeil !

Des papiers, un relogement décent pour tous les résidents de Michelet-Bondy! A Michelet (Bondy) et ailleurs, la politique de répression menée par le gouvernement livre les travailleuses et travailleurs sans-papiers aux marchands de sommeil. Actuellement 152 personnes (femmes, hommes et enfants) subissent des conditions de logement indignes à Bondy. Comme des milliers d'autres travailleurs et travailleuses en région parisienne, ils logent dans des conditions inacceptables. Mais leur situation est aggravée pour nombre d'entre eux par le fait qu'ils sont sans-papiers, alors qu'ils travaillent, paient des impôts et vivent ici depuis de nombreuses années. Cela permet au propriétaire de la clinique de leur imposer des loyers allant jusqu'à 600 euros pour 15m2, en toute impunité. Cette situation n'est pas isolée : des propriétaires sans scrupule s'enrichissent sur le dos de milliers de...