sam 16 janvier 2010

Principes et Fonctionnements de la CGA

CGA

Principes de la CGA

L'adhésion à la Coordination des Groupes Anarchistes suppose l'acceptation sans réserves de ce qui suit. Ces « principes » ne seront révisables qu'à l'unanimité.

Ce qui fonde notre engagement anarchiste et révolutionnaire, c'est la dénonciation constante de toutes les inégalités sociétaires et des injustices de tous ordres: exploitation capitaliste, aliénation étatique, système de domination masculine, racisme.

Ces inégalités et injustices ne sont pas le fruit du hasard et encore moins les « conséquences naturelles » de la vie en société. Elles sont en réalité le fruit de volontés politiques clairement définies et sont mises en place pour le plus grand profit d'un petit nombre de privilégiés et de privilégiées, au détriment de l'écrasante majorité des populations du globe.

A partir de ce simple constat et de l'évidente réalité que les politiques d'exploitation et d'aliénation sont menées malgré les conséquences terribles dans lesquelles elles placent des centaines de millions d'individus - misère, déclassement, famine, racisme, aliénation, déficit culturel, etc. - nous nous sentons fondés à nous organiser et à organiser la lutte contre les conséquences de ces politiques et contre ceux qui les mènent, à savoir les Etats, les gouvernements, le patronat et les institutions d'aliénation et de coercition : Armées, Polices, Justice, Religions, etc.

La CGA ne se propose pas de participer au Pouvoir. Elle lutte pour l'abolition de toutes les formes de pouvoir et d'autorité. Antiétatique, elle ne tient pas à développer, ni en son sein ni dans la société future, des relations de dominant-e-s / dominé-e-s. Seules des relations égalitaires sont susceptibles d'engendrer une organisation harmonieuse et égalitaire de nos vies.

La CGA rejette, ce faisant, le recours à l'électoralisme qui favorise la distinction politicienne dominant-e/dominé-e, qui offre à une catégorie de « citoyens » et de « citoyennes » la possibilité de décider pour les autres et qui pérennise la domination et l'aliénation de l'Etat sur l'ensemble des individus. Ce rejet concerne toutes les consultations bourgeoises : municipales, cantonales, régionales, nationales et européennes.

La CGA se revendique de la lutte des classes et favorise autant que faire se peut les luttes sociales, les luttes à caractère syndical et les luttes de citoyens et de citoyennes qui s'auto organisent dans le but de faire reculer l'exploitation et la domination !

Nous favorisons l'action directe des individus et des masses afin de réaliser, dès à présent leur nécessaire auto-organisation, alternative réelle à la politique politicienne et à la délégation de pouvoir.

La CGA prône un mode organisationnel, le fédéralisme libertaire, qui a pour objet d'assurer les rapports des individus entre eux, de l'individu avec le groupe et des groupes entre eux. Il a pour base l'autonomie des individus et des groupes et repose pour l'essentiel sur la Solidarité et l'Entraide.

La CGA a l'ambition d'aboutir à une société basée sur le communisme libertaire d'où les aspects de l'exploitation et de l'aliénation auront disparu.

Fonctionnements de la CGA

Les Réunions

Les Congrès

Les congrès rassemblent les mandaté-e-s des groupes et des liaisons de la CGA. Tout-e adhérent-e de la CGA peut y participer. Les congrès se tiennent tous les deux ans.
Les prérogatives des congrès sont :

  • La mise en place de stratégies et de tactiques politiques.
  • Le bilan des campagnes engagées durant les deux années écoulées, que ce soit sur le plan politique, idéologique ou tactique.
  • La décision, la mise en place et le suivi des campagnes politiques de la CGA.
  • La mise en place et le réglage des structures de la CGA.
  • La décision concernant l’adhésion d’un groupe ou d’une liaison.
  • La définition des mandats et la nomination des mandaté-e-s.

L’ordre du jour est établi par le secrétariat, en tenant compte des demandes que les groupes lui formuleront et des points restés non traités.

Les réunions de coordination

Les réunions de coordination rassemblent les mandaté-e-s des groupes et des liaisons de la CGA. Tout-e adhérent-e de la CGA peut y participer. La fréquence de ces réunions est trimestrielle, et au moins deux d'entre elles par an se déroulent sur deux jours intégrant des temps d'échanges non décisionnels.
Les prérogatives de ces réunions sont :

  • La décision, la mise en place et le suivi des campagnes politiques de la CGA.
  • Points sur les fonctionnements et l'implantation de la CGA.
  • Établir le contenu du journal « Infos et Analyses Libertaires ».
  • Contrôle des mandats.
  • La décision concernant l’adhésion d’un groupe ou d’une liaison.

L’ordre du jour est établi par le secrétariat, en tenant compte des demandes que les groupes lui formuleront et des points restés non traités.

Gestion de la parole en réunion de coordination et congrès

Hors des comptes rendus de mandats, un tour de parole des groupes et liaisons commence la discussion.
Une double liste est mise en place afin que les personnes qui ne se sont pas encore exprimées pendant le point en discussion soient prioritaires.
Le temps de parole est limité à 5 minutes maximum pour chaque intervention, et l'imminence de la fin de l'intervention doit être signifiée à quatre minutes. Cette limitation n'inclut pas les présentations des points à l'ordre du jour. Le Secrétariat a la responsabilité de la mise en application de cette limitation.

Les réunions de commissions

Les commissions rassemblent des individus membres des groupes et des liaisons de la CGA. La fréquence des réunions est indéterminée. Elle est à fixer par les membres de la commission.
Les prérogatives de ces réunions sont :

  • La mise en place de stratégies et de tactiques sur un sujet bien déterminé
  • La production de réflexions, d'analyses
  • La production de matériel militant
  • L'éclaircissement des enjeux sur le sujet traité dans un souci de les soumettre au restede la structure pour une appropriation collective du débat et éventuellement une prise de décision.

L’ordre du jour est établi par les membres de la commission.

Prise de décisions

 Modification du présent document :

Les décisions de modifications concernant ce document hors la partie Principes, se font selon les modalités suivantes :

Instances décisionnelles

Les congrès ainsi que les réunions de coordination sont habilités à décider sur ce sujet.

Information

La proposition de modification doit être présentée dans le Bulletin Intérieur au moins 2 mois avant la prise de décision.

Vote

Les modalités de vote sont les mêmes que pour les décisions ordinaires.

Prises de décision ordinaires

Les décisions se font à un vote majoritaire à 3/4 des mandats présents arrondis au supérieur. Le processus inclut la possibilité d'un vote indicatif.
Contrairement aux autres décisions qui se prennent à 3⁄4 de pour, les décisions concernant l'esthétique des outils de communication se prennent avec au moins 50 % de « pour », et il est possible de procéder à un vote multiple. Parmi les propositions qui obtiennent au moins 50 % de « pour », celle qui en obtient le plus est alors adoptée.
Décompte des mandats :
Un groupe dispose de 2 mandats jusqu'à 5 adhérent-e-s, et obtient un mandat supplémentaire par tranche de 5 adhérent-e-s supplémentaires, comme indiqué dans le tableau ci-dessous. Une liaison dispose de 1 mandat.
Un groupe peut répartir ses mandats entre les différentes propositions. La façon de les répartir est laissée à la charge des groupes.
Lors d'un vote, un groupe ne pourra pas porter plus de mandats que de délégué-e-sprésent-e-s.
Taille du groupe ou de la liaison :   Nombre de mandats dont dispose l'entité
1 adhérent-e  :  1
De 2 à 5  :  2
De 6 à 10  :  3
De 11 à 15  :  4
De 16 à 20  :   5
Etc.    Etc.

Les Mandats

Mandats de fonctionnement

Les mandats de fonctionnement constituent les moyens humains dont se dote la structure pour fonctionner. Dans cette perspective, on utilise le fonctionnement de démocratie directe que constitue le mandatement. Ces mandats sont permanents dans le sens où leur existence n'a pas de fin prédéterminée.
Les mandats sont régis par les principes suivants : rotation, précision, contrôle et possibilité de révocation.

Le contrôle s’effectue grâce aux comptes rendus du ou des mandaté-e-s et lors des réunions de coordination. La révocation éventuelle est une décision traitée comme les autres. Le mandatement peut être donné à la charge d’un individu, de plusieurs individus, ou d’un groupe.

Définition des mandats

Pour l'ensemble des mandaté-e-s

  • Réunir par écrit la définition du mandat ainsi que ses modifications et précisions.
  • Faire un rapport écrit régulier donnant l'état du mandat. Tous les mandaté-e-s doivent produire un compte rendu de mandat à chaque parution du Bulletin Intérieur.
  • Faire un bilan au moment de rendre le mandat présentant le mandat donné associé à la tâche effectuée.
  • Archiver les productions relatives à leur mandat.

Mandat de Secrétariat

Ce mandat sert de lien entre les différents groupes de la CGA.

  • S'assurer que les comptes rendus de réunion soient envoyés à l’ensemble des groupes.
  • Faire la synthèse des demandes d’ordre du jour des groupes en tenant compte des points en suspens.
  • Éditer et diffuser les circulaires et les bulletins intérieurs.
  • Archiver les comptes rendus, et circulaires et les bulletins intérieurs.

Le secrétariat gère également les contacts et les demandes d’adhésion adressées au secrétariat.
Ce sont ensuite les réunions de coordination qui statuent sur ces demandes d’adhésion. Si ces demandes émanent d’un département où des groupes ou liaisons de la CGA sont déjà implantés, le secrétariat renvoie ces demandes sur les groupes et liaisons concernés.

Mandat de Secrétariat aux Relations Extérieures

  • Contacter la presse pour les diverses manifestations de la CGA et répondre à ses sollicitations.
  • Entretenir des relations avec les autres organisations. 
  • Archiver le matériel de propagande et les communiqués émanant de la CGA.

Mandat de Secrétariat aux Relations Internationales

  • Favoriser les liens, les échanges, l’entraide, et la solidarité financière avec les organisations anarchistes et mouvements de lutte dans le monde.
  • Diffuser les productions de la CGA vers l'international, faire connaître nos activités et actions.
  • Diffuser, au sein de la CGA, des infos, productions écrites et actions, depuis l'international.
  • Faire connaître les luttes internationales.

Mandat Trésorerie

  • Récolter les cotisations des adhérent-e-s aux travers des mandaté-e-s à la trésorerie des groupes et rappeler en cas de retard.
  • Tenir au courant les adhérent-e-s par une publication de l’état des cotisations.
  • Tenir au courant les adhérent-e-s de l’état de la trésorerie de la coordination.
  • Présenter un bilan analytique de la trésorerie

Mandat pour le journal « Infos et Analyses Libertaires » et la feuille d'informations « Résistances libertaires »

La maquette de toute production est envoyée par mail à tous les groupes et liaisons avant tirage ou parution électronique, avec un petit délai de relecture pour information etremarques éventuelles.

Infos et Analyses Libertaires

Production trimestrielle d'un 16, 20 ou 24 pages format A4 qui doit être imprimé pour chaque réunion de coordination CGA.
Le/la/les mandaté-e-s est/sont responsable/s de :

  • la collecte des articles décidés en réunion de coordination CGA
  • l'ajout éventuel d'articles sur mandatement d'une réunion de coordination pour remplir le journal
  • la mise en page et l'envoi à l'imprimeur
  • la responsabilité de la diffusion aux groupes, liaisons CGA et aux abonné-e-s
  • remplir les formalités de dépôt légal à chaque parution

Sur décision de la CGA, il pourra aussi être réalisé un numéro spécial par an sous une forme de magazine. Les mandaté-e-s produiront le cas échéant ce numéro selon les mêmes modalités que le journal trimestriel.

Résistances libertaires

Les mandaté-e-s ont sous leur responsabilité :

  • la parution de 8 feuilles d'informations par an, intercalées entre 2 IAL
  • en-dessous du titre « Résistances libertaires », indiquer « feuille mensuelle d'IAL », et renvoyer à IAL dans le journal
  • priorisation des articles : priorité à l'actualité et aux activités d'entraide des groupes, aux infos sur les luttes, aux groupes qui n'avaient pas écrit d'articles dans les numéros précédents, en essayant de diversifier les thèmes abordés.
  • articles signés par les groupes et liaisons
  • présence d'un cadre pour l'agenda militant des groupes

Mandat aux Outils de communication

Les mandaté-e-s sont responsables de :
La création, l'impression et la diffusion aux groupes et liaisons CGA des supports de communication (affiches, autocollants, ...) décidés en réunion CGA (congrès et réunions de coordination).

Mandat aux Ressources numériques

Les mandaté-e-s sont responsables de :

  • la gestion du site de la CGA
  • la gestion des listes de diffusion interne en application des décisions prises en réunion CGA (congrès et réunions de coordination).
  • en relation avec le secrétariat, faire en sorte que les archives numériques de l'organisation soient disponibles aux groupes et liaisons.

Moyens de communication entre les groupes

La Circulaire :

Elle est éditée par le secrétariat, et comprend :

  • les informations des liaisons, groupes et secrétariats à transmettre
  • une proposition d'ordre du jour pour la réunion de coordination suivante
  • leur périodicité est mensuelle.

Une version électronique de la circulaire est envoyée sur la liste de diffusion interne CGA et archivée sur l'intranet du site CGA.

Le Bulletin Intérieur :

Il est édité par le secrétariat, et comprend :

  • les comptes rendus des mandaté-e-s
  • les comptes rendus d'activité des groupes
  • les textes fournis par les groupes et liaisons à l’attention des autres.

Deux BI sont publiés entre chaque réunion de coordination, à l'exception d'un seul pendant l'été. Un BI par liaison et deux BI par groupe sont envoyés en version papier, et une version électronique est déposée sur l’intranet du site CGA.

Modalités d’adhésion à la CGA

1. Condition d’adhésion à la CGA

L’acceptation formelle de ce qui est décrit dans le document « La CGA : Coordination des Groupes Anarchistes » est nécessaire pour pouvoir adhérer à la CGA.

2. Modalités d’adhésion à la CGA

On adhère à la CGA au travers d’un groupe ou d’une liaison constitué. Une liaison est constituée par un-e adhérent-e qui a vocation à monter un groupe. À partir de deux adhérents, la liaison devient un groupe.
Si un individu ou un groupe d’individus souhaite adhérer à la CGA sur un département où aucune entité déjà constituée de la CGA n’existe, les contacts sont alors gérés par le secrétariat. C’est ensuite une réunion de coordination ou un congrès qui statue sur ces demandes d’adhésion.
Une liaison ou un groupe se constituent, à l’exclusion d’une tendance politique quelconque, à l’échelle d’un quartier, d’une ville, d’une agglomération ou d’un département.
Le paiement régulier des cotisations rend alors l’adhésion à la CGA effective.

3. Rupture d’adhésion

L’adhésion à la CGA prend fin en cas de démission ou de rupture du contrat défini au chapitre 1. Cette rupture est constatée et il en est pris acte à l’occasion d’une réunion de coordination ou d’un congrès de la CGA.

4. Formation

La CGA s ‘engage à fournir à ses adhérents et à ses adhérentes les moyens de se former.

Dans le même esprit, elle s’engage à se donner les moyens de former ses adhérents et ses adhérentes.

Télécharger

Textes de référence

En suivant ce lien. Vous trouverez une brochure contenant les textes de référence de la Coordination des Groupes Anarchistes :

  • La présentation de la CGA
  • Les principes et fonctionnements de la CGA
  • Les motions fédérales