Mercredi, 13 Janvier, 2016 - 18:00 - 20:00

Meeting unitaire contre la guerre et l'état d'urgence

La CGA au Mans co-organise, mercredi 13 janvier 2016, un meeting unitaire contre la guerre et l'état d'urgence, en lien avec l'UNEF, le PG, Ensemble et le NPA. Nous aurons le plaisir d'y accueillir Julien Salingue, enseignant en sciences politiques à l'université Paris-X et spécialiste du Moyen-Orient. Ce meeting aura lieu à 18h dans les locaux de l'université du Maine : Amphi Mersenne (UFR Lettres et Sciences Humaines).

Voilà le texte d'appel (la version maquettée est en téléchargement) :

 

Etat d'urgence, guerres, racisme d'Etat...

REAGISSONS !

 

Ces derniers mois ont vu l'adoption par le gouvernement PS de plusieurs mesures historiquement portées par l'extrême-droite, à l'instar de celles de la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux, discutée actuellement.

 

Ils tracent les frontières avec le sang des peuples

A l'origine des guerres en Irak et en Syrie, il y a aussi et surtout les politiques étrangères des États occidentaux, parmi lesquels la France. Face à l'enlisement actuel, le gouvernement propose maintenant une nouvelle alliance guerrière contre Daech, avec les pires dictateurs de la planète, Poutine en tête, et commence déjà à réhabiliter le boucher Bachar Al-Assad.

Dans le même temps, on se félicite d'accueillir... 24 000 réfugié-e-s en 2 ans, soit moins d'une personne par commune. C'est vraiment de la bonne conscience à petit prix, quand on sait les responsabilités de nos gouvernements dans la situation et les 4 millions de personnes qui ont dû quitter leur foyer pour fuir les combats_!

 

Les bottes pour écraser la contestation

L'état d'urgence est-il vraiment un outil pour protéger la population_? Perquisitions (des saccages légalisés, en réalité) par milliers, interdictions des manifestations, assignations à résidence abusives, comme à Allonnes où deux employés de la mairie ont été perquisitionnés sans que rien ne puisse leur être reproché. De même, des militants écolos ont été assignés ou encore un catholique pris par erreur pour un djihadiste... Bilan provisoire au 15/12_: 2700 perquisitions... pour 2 mises en examen pour «_terrorisme_»_ et surtout l'opprobre jetées sur tou-te-s les musulman-e-s, les contestataires et celles et ceux soupçonné-e-s d'être l'un ou l'autre.

A l'origine de 15 jours, l'état d'urgence a déjà été allongé à 3 mois et le gouvernement souhaite désormais le re-prolonger et l'inscrire dans la constitution...

 

L'extrême-droite, c'est maintenant

Dans la même lignée, le projet contient aussi la possibilité de déchoir de leur nationalité française tous les citoyens ayant une double nationalité. C'était dans le programme du FN et c'est le PS, qui promettait en 2012 le droit de vote des étrangers aux élections locales, qui l'a fait_! A croire que certains n'en finiront jamais de devoir «_mériter_» leur nationalité, quelques soient leurs attitudes. Ceux qui saccagent des mosquées et des kebabs comme à Ajaccio ou agressent des femmes sous prétexte qu'elles portent le voile, comme c'est régulièrement le cas ces dernières années partout en France, ceux-là ne seront jamais inquiétés au sujet de leur nationalité...

 

Réagissons !

Nous ne pouvons pas laisser faire sans réagir. Il faut nous faire entendre et lutter contre ce gouvernement qui nous entraîne vers une société de l'individualisme et de la peur de l'autre , du repli sur soi, où les libertés démocratiques sont sacrifiés sur l'autel d'une sécurité jamais satisfaite et où les possibilités de contestation se font chaque jour de plus en plus mince. Nous refusons que l'état d'urgence devienne un état permanent et que la sécurité devienne un prétexte à la réduction de nos libertés_!

Contre le racisme, contre la répression et pour une alternative à l'extrême droite, posons les bases d'un mouvement populaire, solidaire et égalitaire_!

 

MEETING UNITAIRE

CONTRE LA GUERRE ET L'ETAT D'URGENCE

Mercredi 13/01 Amphi Mersenne (UFR Lettres) à 18h