dim 1 novembre 2009

Le mythe du "trou de la Sécu" : un déficit organisé

Le budget global de la sécurité sociale est d'environ 300 milliards d'euros par an et le déficit pour cette année est d'environ 22 milliards d'euros, soit « seulement » 7% ; celui de l'année 2010 est estimé à 30 milliards. Ce qui crée et creuse le déficit n'est pas tant l'augmentation des dépenses, mais plutôt la diminution des recettes.


En effet, les exonérations de cotisations sociales, à elles seules, représentent un manque à gagner de plus de 40 milliards d'euros. Ces multiples exonérations sont offertes aux patrons par le biais d'allégements fiscaux : baisse de la TVA dans la restauration (2,5 Milliards), suppression prévue de la taxe professionnelle (5 M), remboursements aux crédits d'impôts (2,5 M), soutien à l'investissement (4 M) et l'allègement des cotisations sociales (30 M). D'autre part, le déficit est causé aussi par la diminution de la masse salariale (augmentation du chômage), moins de salaires, c'est moins de rentrées liées aux cotisations salariales et à la CSG. Cette diminution est liée à la politique du patronat visant à augmenter la productivité en licenciant : on pressure les travailleuses et les travailleurs qui restent, en les payant moins tout en les faisant travailler plus, pour augmenter les profits. Rappelons que 40% des richesses créées sont volées par les capitalistes, un pourcentage en augmentation grâce à leur politique d'attaques sur les salaires et la sécu : A eux de payer !

 

Nath, lyon