sam 19 juin 2010

Communiqué concernant le projet de loi Besson sur l'immigration - Mobilisons-nous contre le racisme d'Etat!

CGA

Communiqué concernant le projet de loi Besson sur l'immigration

Mobilisons-nous contre le racisme d'Etat!

Depuis une dizaine d'années, l'enfermment des migrant-e-s et le racisme d'État n'ont cessé de s'amplifier. C'est dans cette logique que la loi Besson entend transposer les directives européennes sur le sol français en facilitant les procédures d'enfermement et d'expulsion de milliers de personnes. Si la loi passe, le processus d'expulsion pourrait s'effectuer en 48 heures au lieu de 30 jours, ce qui réduirait les droits de la défense des personnes d'un mois à 2 jours. La durée maximale d'enfermement en centre de rétention actuellement de 32 jours passerait à 45 jours. Dans l'attente d'une expulsion, la directive européenne prône une durée d'enfermement en CRA pouvant aller jusqu'à 18 mois. Les zones d'attente permettant de retenir des personnes cantonnées jusqu'ici aux zones aéroportuaires pourraient être étendues à l'ensemble du territoire. La loi Besson tente qui plus est d'intégrer l'interdiction du voile intégral.

Le pouvoir renforce encore son arsenal juridique pour rendre légales les pratiques en partie retoquées par la justice lors des mises en centre de rétention des Afghans de Calais ou des kurdes débarqués en Corse.

Ces mesures criminalisent davantage les immigré-e-s, en limitant les possibilités de recours, elles compliquent encore l'opposition aux expulsions et tentent d'étouffer les luttes des personnes sans-papiers.
La CGA dénonce la tentative du pouvoir politique de rendre de plus en plus invisible une réalité inacceptable : la répression de milliers de gens qui désirent vivre ici ou vivent ici depuis plusieurs années et souhaitent bénéficier des mêmes droits que chacun .

Elle dénonce la fabrication par l'État de sans-papiers à coups de lois renforçant toujours plus une législation d'exception. Les luttes de sans-papiers soutenues par une partie de la population française prennent de l'ampleur et continueront d'exister tant que les États, en dressant des frontières entre les peuples, bafoueront le droit de vivre et de s'installer des individus. En incluant l'interdiction du voile intégral, la loi Besson instrumentalise les droits des femmes et les débats sur la laïcité au service d'une politique d'immigration raciste. Si nous rejetons toutes les religions et leur caractère oppresseur particulièrement à l'égard des femmes, nous dénonçons l'utilisation fallacieuse du faux débat sur le voile intégral pour stigmatiser et rejeter « l'étranger ».

Contre le racisme d'État et l'édification d'une Europe forteresse orchestrés par l'ensemble des gouvernements, nous appelons à une mobilisation de tous et toutes.

Renforçons et fédérons les différentes formes de luttes des sans-papiers : grèves de travailleurs et travailleuses, dépôt collectif de dossiers, luttes pour la libre circulation des migrants, opposition aux centres de rétention etc. Partout où les sans-papiers luttent, revendiquons la régularisation de tous les sans-papiers, la liberté de circulation et d'installation, le refus de la loi Besson et l'abrogation de toutes les lois racistes.

La CGA appelle l'ensemble de la population à refuser l'installation du racisme d'État et à se mobiliser contre cette régression supplémentaire des droits humains.

Relations Extérieures
de la CGA
le 11 avril 2010