mar 12 juillet 2005

Campagne de solidarité envers le journal libertaire marocain "Ici et Maintenant"

CGA

Nous TENONS à exprimer notre entière solidarité avec le journal «Ici et maintenant » de Msemrir (Ouarzazate) et à son directeur, Brahim Fillali. Nous dénonçons l'incendie du local abritant le journal libertaire et nous condamnons les menaces que certains font peser contre son directeur.

Nous exigeons le châtiment des coupables et l'arrêt de la répression contre le journal "Ici et maintenant ".


Les faits, texte de Brahim:

Bonjour,

Le local du journal «Ici et Maintenant» a été brûlé par un ou des inconnus pendant la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 juin 2005, le dit local se trouve à Msemrir province de Ouarzazate, sachant que je rencontre continuellement des problèmes dés la publication du premier numéro citant par exemple: j'ai reçu une lettre qui me menace le 26 novembre 2004, juste aprés la publication du troisième numéro, puis le 03 juin 2005 j'étais convoqué oralement par la brigade judiciaire de la gendarmerie de Ouarzazate cela par l'intérmédiaire du chef de la brigade de Msemrir sur l'affaire d'une lettre envoyée au ministre de la justice, signée par Anouze Brahim, qui touche selon le gendarme le roi, sa femme et le Sahara... J'ai refusé d'y aller puisque je n'ai pas reçu la convocation écrite, et ce problème ne me regarde pas. Aprés 19 jours voilà le local brûlé, demain je ne sais ce qui va arriver.

J'accuse l'autorité et la mafia locale, tous ceux qui sont dérangés par ce journal, ceux qui profitent de la misère, de l'ignorance, de la marginalisation, du sous-développement de cette région.

Brahim Fillali,  Directeur responsable du journal «Ici et Maintenant»