mar 21 janvier 2014

Attentat fasciste à l'arme à feu à Clermont-Ferrand

Agression fasciste à l'arme à feu à Clermont-Ferrand


Vendredi 17 janvier avait lieu à Clermont-Ferrand un concert de soutien aux personnes sans papiers, organisé par RESF (Réseau Éducation Sans Frontières), RUSF (Réseau Universités Sans Frontières) et l'Hôtel des Vil-e-s (squat local). Vers 23h, plusieurs individus sont arrivés en voiture, un homme a commencé à tirer avec une arme à feu, sur les personnes rassemblées devant la salle.
Deux personnes ont été touchées par les tirs de chevrotines et emmenées aux urgences par les pompiers. Heureusement, les blessures n'ont pas mis leurs jours en danger, mais une des personnes a été opérée car des plombs ont touché un nerf de sa main.

L'auteur de cette agression fasciste, Kévin Pioche, a écopé de 2 ans de prison fermes pour violence aggravée suite à sa comparution immédiate au tribunal de Clermont-Ferrand le 20 janvier. L'arme et les complices n'ont pas été retrouvés.

Depuis plusieurs mois nous nous inquiétons de la recrudescence de graffitis néo-nazis et collages d'affiches du Bloc identitaire sur la ville. En septembre, les victimes d'une crise de l'hébergement d'urgence, dont des demandeurs d'asile, trouvaient refuge dans une église, mais un incendie criminel les en avait fait sortir. Nous ne pouvons que nous interroger sur les suites de l'enquête car le lien entre les groupuscules d'extrême droite et cet attentat ne sont pas clairement ressortis lors de cette comparution.

Le groupe de Clermont-Ferrand de la CGA est solidaire des victimes et tient à rappeler que cet acte ne fait que confirmer la montée en puissance des agressions commises par l'extrême-droite française depuis quelques années. La seule façon de faire reculer le fascisme est de retrouver le chemin de la lutte collective sur le terrain social contre la classe dominante et le capitalisme.

 

Groupe de Clermont-Ferrand de la Coordination des Groupes Anarchistes, le 21 janvier 2014