dim 29 avril 2012

Bilan – Conf'Débat Grèce Saint-Gaudens

Un peu plus de 60 personnes ont assisté à la soirée. Ce public était de tout âge et de sensibilités politiques diverses. Le fait certainement le plus remarquable étant la présence d’une part relativement importante de personnes (entre 20 et 30) que nous n’avons pas l’habitude de voir dans ce genre de soirée organisée sur Saint-Gaudens, quels que soient les organisateur-ices.

 

La soirée a débuté par la projection d’un document, de 20 minutes, issu de vidéos récupérées sur internet. Nous avons informé que certains passages ne collaient pas à notre vision mais qu’il nous paraissait être un bon support pour initié le débat.

 

Giorgos a ouvert le débat avec une intervention d’une trentaine de minutes découpée en trois parties :

Un bref historique ;

L’état de la situation sociale argumenté de nombreux exemples ;

Les différentes formes de résistances mises en place.

Cette introduction a, semble t-il, satisfait l’ensemble de l’auditoire.

 

Le débat à proprement parlé a alors débuté avec plusieurs interventions sur, entre autre, l’éventuel laxisme de l’État grec au sujet de la collecte des recettes, le rôle des politiques dans la gestion de la crise, le rapport de force entre les diverses parties prenantes, le rôle des syndicats, la volonté révolutionnaire populaire, etc.

 

Ensuite, un des participants (du Front Gauche), a exprimé le fait que : « si nous attendions qu’un processus révolutionnaire se mette en place, nous pourrions attendre longtemps et il a demandé s’il ne valait pas mieux envoyer un signal fort notamment avec un gouvernement du Front de Gauche ». Dès lors, le débat a irrémédiablement basculé sur la problématique électorale et les diverses conceptions de la représentation et de la délégation. Malgré des oppositions très nettes et très marquées, le débat c’est parfaitement déroulé et est resté parfaitement audible.

 

Vers 23 heures, les participant-es se sont retrouvés autour d’une table de boissons et de victuailles où les discussions par petits groupes se sont continuées.

 

P.S. Si nous arrivons à maîtriser la technique un fichier son de la soirée sera diffusé.

 

nosotros