22 mai 2016

Prolongation de l'état d'urgence, interdictions de manifester, arrestations : Non à l'État policier, résistons !

La Coordination des Groupes Anarchistes dénonce la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 26 juillet prochain. Malgré quelques allègements (les perquisitions administratives passent sous le contrôle d'un juge), l'état d'urgence reste un dispositif hautement liberticide.

 

Il vient de donner le cadre légal à l'interdiction de manifester à 53 personnes engagées contre la loi Travail sur les villes de Paris, Nantes et Rennes. Alors qu'elles n'avaient pas subi d'arrestations et n'étaient pas poursuivies par la justice, ces personnes se sont retrouvées interdites de manif sur le simple soupçon d'avoir des comportements violents en manifestation. On bascule dans une justice qui sanctionne de supposées intentions : ces pratiques sont celles des régimes les plus autoritaires. Cela confirme ce que nous avions d...

Publications des groupes de la CGA